Déroulement de la séance

maudeane-©-Delphine-Tomaselli-2015-86 2

 

Comment se déroule une séance d’irrigation du côlon ? 

En amont de la séance

 

Pour préparer l’intestin et afin d’optimiser l’efficacité de la séance, des conseils alimentaires, à appliquer quelques jours avant, vous seront préconisés. (Voir fiche conseils avant séance).

 

Séance

 

Elle dure environ 1h30 et se déroule de la façon suivante :

 

  • Tout d’abord il est prévu un entretien préalable pour faire connaissance, découvrir vos attentes, répondre à vos questions. Cet échange permet de valider qu’il s’agit bien d’une démarche d’hygiène personnelle.
  • Ensuite, vous serez invité à aller vous préparer dans la salle de bains : vous dévêtir (le bas uniquement), passer aux toilettes et vous entourer d’un drap de bain permettant de préserver votre intimité pendant le soin.

 

Salle de bain soins Maudeane.com

 

  • Puis, vous vous installerez sur la table de soin. Vous passerez sur le côté en position latérale de sécurité pour permettre la pose en douceur de la canule stérile et à usage unique au niveau de l’anus. A cette canule seront raccordés deux tuyaux :

 

Canule irrigation du colon©-Delphine-Tomaselli-2015-45

 

  • un petit tuyau permettant d’acheminer délicatement l’eau douce filtrée, tiédie et à faible débit de l’appareil vers vous afin d’en infuser la totalité du gros intestin,
  • un tuyau de diamètre plus large raccordé à l’appareil, par lequel seront évacués les résidus et l’eau du bain vers les canalisations.
  • Une fois la canule installée, vous repasserez sur le dos, jambes fléchies. Pour une installation confortable, vous serez calé au niveau de la nuque ainsi que sous les genoux et couvert.
  • Un court massage de l’abdomen sera réalisé afin d’évaluer la tonicité abdominale et viscérale, d’appréhender les zones sensibles, tendues…
  • Seront alors effectués 2 à 3 remplissages d’eau successifs doux, lents, à faible débit et à température régulés afin de tremper le contenu colique.
  • Un massage délicat, enveloppant, avec des mouvements arrondis allant dans le sens inverse du transit, des effleurements avec la paume de la main adaptés à votre confort et votre ressenti, accompagnent la progression de l’eau pour vous amener à la détente, au relâchement et favorise la mise en suspension des résidus.
  • 2 à 3 évacuations accompagnées d’un massage plus tonique, plus profond, plus stimulant allant dans le sens du transit. Les mouvements restent lents mais plus amples, plus ou moins appuyés suivant les cas, simulant en quelque sorte le péristaltisme pour favoriser l’action motrice du côlon. Cela permet d’aider au décollement des matières et à leur remise en circulation pour être éliminées.
  • Une fois les bains successifs réalisés, vous repasserez sur le côté pour retirer la canule et serez invité à passer aux toilettes pour finir d’éliminer l’eau, les gaz et résidus restants. Puis, vous pourrez vous revêtir.

hydrothérapie du côlon©-Delphine-Tomaselli-2015-47

 

Après la séance

 

Un bilan de la séance est réalisé et quelques conseils d’hygiène alimentaire personnalisés vous seront prodigués. (Voir fiche conseil après séance).

La possibilité de visualiser les fèces qui s’évacuent donne au praticien des indications sur l’état du côlon, renseigne sur le bol alimentaire du patient et sur ses comportements alimentaires permettant ensuite de le guider et de l’orienter vers des règles d’hygiène alimentaire plus adaptées.

 

A quelle fréquence doit-on réaliser les séances d’irrigation du côlon ?

 

En général, pour une première démarche d’hygiène ou pour accompagner une détoxination (monodiète, jeûne, cure…), il est nécessaire d’effectuer deux voire trois séances rapprochées de deux jours à une semaine.

Ensuite, en entretien, sont conseillées une à deux séances dans l’année (changement de saison, période de stress, humeur dépressive, choc émotionnel, dérives alimentaires, prise de poids, fatigue, constipation…).

© 2021 A MarketPress.com Theme